OCTOBRE 2006

« NOUS, FIDÈLES DE LIVRY ET GARGAN »
 

Nous sommes vraiment des enfants gâtés… Malgré la diminution du nombre des prêtres nous avons l'immense joie d'accueillir un nouveau curé dans les paroisses de notre ville.

Profitons de ce jour d'Installation de notre curé le père
Jean-Claude Boivin par notre évêque Monseigneur Olivier de Berranger pour lui dire que nous avons besoin de lui et que sans aucune hésitation nous saurons, comme nous l'avons fait avec ses prédécesseurs, lui en demander toujours plus….

Mais en échange, nous lui manifesterons notre amitié qui le réconfortera dans son ministère pas toujours facile.

Nous ferons en sorte qu'il garde son enthousiasme en l'entourant, en l'aidant et en participant à tout ce qu'il proposera sur nos trois lieux de culte. Certains de nous dirons peut-être qu'il n'est pas le curé idéal, mais nous savons tous que nous aussi nous ne sommes pas parfaits.
Aussi, ensemble, avec nos défauts et nos très grandes qualités…, nous nous efforcerons dans un dialogue permanent et confiant d'entretenir un climat fraternel, sans agressivité ni conflit.

Ensemble, prenons le temps de dire un GRAND MERCI au père Jean-Claude Boivin d'avoir répondu « présent » à l'appel de Dieu, pour servir nos paroisses si chères à nos cœurs.

Sylvie CHEVREUX.
Oct. 2006
Ce mercredi  18 octobre ...

...nous avons réfléchi avec les enfants de troisième année de catéchèse,   dans leur démarche vers la 
première communion, sur la présence de Jésus aujourd'hui . 
De même que  nous ne voyons pas le noyau du  fruit et savons qu'il est bien là nous ne voyons pas Jésus mais il est bien là dans la création , dans les hommes et les 
femmes créés à son image, dans nos communautés (" 
Là où deux ou trois sont réunis en mon nom je suis là au milieu d'eux") dans l'Eucharistie , le Pain de Vie , 
Présence réelle du Christ ("
Et moi je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des temps")
Caté Gargan
Bénédicte Richoux

Haut de page


1er octobre 2006...

Une vingtaine d'enfants sur une trentaine inscrits, accompagnés de leurs parents, ont pris le chemin de la chapelle Saint-Joseph (5 rue Graffan à Livry-Gargan) le 1er octobre pour la première rencontre d'Eveil à la foi 2005/2006.

Cette année, nous proposons comme thème de ces dimanches «
Les Animaux dans la Bible ». Le texte de la Genèse nous a permis d'entrer dans le vif du sujet et quand on sait l'impact des animaux sur les jeunes enfants, le sujet est en or...
Aux animateurs de se replonger dans leur bibles et autres documents pour retrouver les messages délivrés par Dieu au travers des animaux...
Un temps consacré au chant pour marquer la joie de se retrouver ou d'accueillir les nouveaux et pour commencer à prier sans le savoir....
Puis la découverte des animaux présents en Genèse 1 à partir d'images projetées qui accompagnaient la lecture d'un texte adapté aux enfants, les réactions spontanées des uns et des autres et ensuite le départ pour réaliser ce panneau...

Pendant que les enfants décoraient les animaux préparés à l'avance, les animateurs soutenaient la discussion pour faire découvrir quelques uns des messages, le thème étant repris toute l'année.
Pendant ce temps, les adultes réunis autour de Sœur Suzanne, réfléchissaient sur le thème de la création.
Puis est arrivé le temps de partir en silence vers la chapelle pour célébrer l'Eucharistie.
Le père Jean-Claude Boivin présida cette célébration ; un des prêtres de Livry-Gargan est toujours présent à chacune des rencontres et cela nous semble, à nous animateurs, très important au regard des jeunes enfants.
Pour cette eucharistie comme, pour toutes, les réalisations des enfants ont été exploitées, les découvertes leurs découvertes également.

La messe, adaptée à l'âge des enfants, est une messe dans son intégralité avec l' accueil, le temps de la Parole, l'Eucharistie et l'envoi : nous savons que les jeunes de cet âge (et encore plus tard...) ne comprennent pas tout mais qu'importe ??
Nous semons des graines et nous verrons... Faisons confiance à l'Esprit-Saint.
Ce temps de rassemblement nous semble d'autant plus important qu'il est partagé avec les parents venus accompagnés leur(s) enfant(s).
Aujourd'hui encore, après plusieurs années d'animation d'Eveil à la Foi, nous sommes surpris de constater la capacité d'attention, le sérieux avec lequel ces petits enfants participent et prient à leur manière...
C'est sans doute pourquoi, nous sommes convaincus que nous pouvons très jeunes leur donner à entendre les textes de la Bible comme à des adultes....

Notre prochaine aura lieu le dimanche 26 novembre et nous espérons nous y retrouver encore plus nombreux pour continuer à faire découvrir aux plus jeunes la joie d'être baptisé ou de préparer son baptême.





Eveil à la foi Livry
Nicole Weintraub

A la suite du courrier des lecteurs du journal La Croix. Lettre de Christian Vial « Diacre, ministre pour l'église »...

«
Comprenez-vous ce que je vous ai fait ?....vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres . Car c'est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j'ai fait pour vous. » Jean 13, 12-15

La réaction d'un de vos lecteurs m'aide à réfléchir quelque peu. Peut-être suscitera-t-elle d'autres réflexions, notamment de mes frères aînés diacres. (Je suis diacre depuis 7 mois en Seine-Saint-denis).

Il me semble que notre Eglise souffre effectivement d'un manque d'une théologie du ministère diaconal. Le diaconat, rétabli ou restauré par Vatican II, est-il utile aux communautés chrétiennes ? Quelle compréhension en ont-elles ?
Constatons que le rôle du diacre n'est pas compris par nos communautés chrétiennes. Déjà elles n'ont pas bien prêté attention à la lettre de mission, lue par l'évêque le jour de l'ordination.

Les prêtres, aussi, ne voient pas trop le rôle du diacre (quand ils n'oublient pas au cours de la célébration eucharistique qu'ils ont un diacre à leurs côtés !) et le considèrent, pour reprendre, les termes de Ch. Vial, comme un gêneur ou comme un vicaire sur lequel ils vont se décharger d'un certain nombre de tâches.

Quant aux paroissiens, son rôle apparaît opaque (les laïcs n'en font-ils pas autant que lui?) ; ou alors ils le considèrent également comme celui qui doit aider le curé débordé.
Et comment pourraient-ils, en observant son attitude, ses brèves interventions au cours de la messe, comprendre ce que sa présence (quand il est là !), signifie.

Il me semble pourtant que le diacre devrait signifier autant que le prêtre lors de la célébration eucharistique (!). Mais il faut que cela ait été expliqué avant l'ordination diaconale, et après, à ces paroissiens qui sont surtout préoccupés par le problème des prêtres âgés et sans relève.

Une célébration se fait avec des ministres ordonnés, prêtres et diacres. Ceux-ci sont là pour que les chrétiens assemblés ne se ferment pas sur un tout clos. Cette assemblée doit se tourner vers un Autre. Cet Autre, le Christ est le pôle central de l'assemblée : c'est Lui qui l'a convoquée, c'est lui, qui, par les ministres ordonnés, symboles de sa présence, va nourrir son peuple.

Nourriture de la Parole : le diacre, qui a amené l'évangéliaire, tient une place importante, puisque lui revient la lecture de l'évangile. Ensuite il va, assez régulièrement être en charge de l'homélie, et celle-ci aura une saveur particulière car il est diacre et le plus souvent diacre marié.

Nourriture eucharistique : ici le diacre n'est pas absent puisque à la doxologie il présentera le calice, puis il donnera la communion, notamment le Sang du Christ, quand le peuple est amené à communier sous les deux espèces.

Mais ne peut-on pas souligner une « figure » encore plus importante du diacre : par lui est rappelé à toute l'assemblée que « le Maître et Seigneur » (Jn13, 13) a servi : étonnant Lavement des pieds ! Cette démarche du Christ auprès de ses disciples est singulière et inattendue . Elle apparaît même incongrue, déplacée dans ce long passage de Jean (5 chapitres sur les 21 de son Evangile) qui relate cette soirée inouïe. D'où, d'ailleurs, la question de Jésus « Comprenez-vous ce que je vous ai fait ? », la suite du récit de Jean semble indiquer que les disciples n'ont pas vraiment saisi son geste.

Au passage notons que les disciples ou apôtres ne sont pas des « fonctionnaires » de Jésus. Les « laïcs » de l'époque et d'aujourd'hui ont accepté et acceptent les apôtres et leurs descendant, les clercs d'aujourd'hui.

Le diacre, tout au long de la célébration, rappelle aux paroissiens ce geste de Jésus, geste à refaire. Comme la Parole, comme le Corps et le Sang reçus, ce Lavement des pieds est joie « Sachant cela, vous serez heureux si du moins vous le mettez en pratique » (Jn 13,17).
Et pour nourrir ce rappel, le diacre a le souci de l'accueil avant l'ouverture de la célébration. Il sera l'animateur de la prière universelle, et pourra par exemple, faire venir à l'ambon des personnes qui donneront des témoignages d'aides aux multiples pauvretés et qui feront monter une prière pour ces nécessiteux. Puis le diacre invitera à vivre déjà de cette paix entre nous ; enfin enverra dans la paix du Christ, étant entendu qu'il ne fait que représenter Celui qui est là et qui offre sa paix :

« Je vous ai dit cela pour qu'en moi vous ayez la paix » (Jn 16,33).

Il est dit que le diacre est « le ministre du seuil », et ce lien avec l'extérieur constitue une bonne part de la lettre de mission. Ceux du dehors seront plus ou moins touchés par sa présence et cela les aidera peut-être à reconsidérer leurs vues sur l'Eglise.

Mais tous ceux qui sont venus pour célébrer, sont aussi envoyés au delà du seuil, pour annoncer et partager . Pour accomplir ces tâches, il leur fallait recevoir dans la célébration tout le Christ et tout ce qu'Il avait promis pour hier et pour toujours :
«En vérité, en vérité, je vous le dis, recevoir celui que j'enverrai, c'est me recevoir moi-même, et me recevoir c'est aussi recevoir Celui qui m'a envoyé » (Jn 13, 20).
Il me semble alors qu'il y a là quelques propos pour aider une communauté chrétienne à mieux percevoir ce qu'est spécifiquement pour elle le ministère diaconal.

Michel Richoux
Diacre à Livry-Gargan
Oct. 2006
« AU REVOIR PÈRE PATRICK-JACQUES…
AU REVOIR PÈRE DAMIEN… »
 

Oui… en ce dimanche 8 octobre 2006, les communautés paroissiales de Notre-Dame de Livry et de Saint-Michel de Gargan vous disent « Au revoir » père Patrick-Jacques et père Damien, et si j'ai préféré employer cette expression plutôt que le mot « Adieu » c'est parce que celui-ci, trop dépourvu de chaleur et de sensibilité, n'exprimait pas avec exactitude les sentiments d'attachements que tous éprouvent à l'égard des prêtres qui les ont accompagnés et guidés dans leur marche spirituelle vers Dieu.

Avec le temps, même si celui-ci est parfois relativement court, on apprend à se connaître et à s'apprécier mutuellement et cela permet de tisser des liens amicaux et reconnaissants entre ceux qui donnent et ceux qui reçoivent; or, dans ce domaine, on peut dire que vous père Patrick-Jacques et vous père Damien, avez parfaitement réussi en prodiguant à chacun et chacune d'entre nous, amabilité, gentillesse, efficacité, qualités qui ont été très largement appréciées de tous au sein de nos communautés.

Nous vivons dans un monde perçu comme dur, où la compétition est de rigueur, ce qui laisse une place restreinte à la sentimentalité ; aussi l'amitié, lorsqu'elle s'installe entre des personnes qui s'estiment mutuellement, devient-elle ce lien idéal dont tout le monde rêve et que l'on désire conserver le plus longtemps possible parce qu'il permet des échanges fructueux par un partage d'idées communes, comme par exemple cela peut être le cas pour notre foi et les engagements communs que nous avons à prendre vis-à-vis d'elle.

C'est ce que nous, paroissiens de Livry-Gargan avons vécu, expérimenté et apprécié avec vous, père Patrick-Jacques, et vous aussi père Damien ; aussi regrettons-nous que ce temps trop court passé ensemble ne nous ait pas permis d'œuvrer davantage dans ce climat d'amitié partagée, seul capable d'assurer définitivement une cohésion sincère et durable entre nos communautés paroissiales.

Il fut un temps où nous vous avons souhaité la bienvenue, aujourd'hui est venu celui des adieux… ce qui est toujours triste, mais exceptionnellement nous allons oublier la tristesse de la séparation pour que cette journée se passe dans un climat de bonne humeur partagée entre tous.

Et il nous reste aussi la consolation d'avoir la perspective de nous rencontrer de temps à autre, ce qui nous permet de vous dire, non pas un adieu pour toujours mais :
« Au revoir… et à bientôt père Patrick-Jacques et père Damien… » 




















Joseph CARRIÈRE
Dimanche 1er octobre 2006 : ouverture du site internet !

Bonjour à tous et toutes qui venez nous rendre visite !  

Et bien voilà : grâce aux efforts et aux compétences de plusieurs chrétiens de Livry Gargan, le site de nos deux paroisses est en ligne ;
bravo et merci à eux. 
En jouant sur les mots on pourrait dire :  
-   ce site est une façon pour les chrétiens de se situer : 
    par rapport à Dieu bien sûr ;
    par rapport aux événements de nos communautés et de nos sociétés ;
    et par rapport à tous ceux qui nous visiteront ainsi.
-  Bien des situations et des personnes dans le monde et dans l'Église seront ainsi évoquées.

Si nous sommes en ligne,
-  Ce n'est pas pour avoir qui que ce soit dans notre ligne de mire afin de les détruire ;
-  C'est pour essayer de nous situer dans la ligne de l'Évangile, en relation avec la ligne infinie de l'Amour de Dieu pour l'humanité.

Bien sûr, il nous arrive de dévier de cette ligne-là, mais «
 Dieu écrit droit avec nos lignes courbes »…

Bonne chance à ce site, en vous souhaitant du bonheur à le visiter.
Père Jean-Claude BOIVIN

Le dimanche 8 octobre 2006 à 11 H, les pères Patrick-Jacques Lefèvre et Damien Mekpo , appelés à de nouvelles missions par notre Evêque Monseigneur Olivier de Béranger, concélèbreront une messe en l'église Saint-Michel de Gargan pour dire au revoir aux paroissiens et à l'ensemble des habitants de Livry-Gargan.
A la suite de cette célébration, un vin d'honneur, suivi d'un repas partagé, auront lieu dans les nouvelles salles municipales (ancienne piscine de Livry-Gargan).
Nous espérons nous retrouver très nombreux à cette occasion pour manifester notre amitié au père Patrick-Jacques et Damien et les remercier de nous avoir accompagnés dans notre démarche de foi.
Si vous souhaitez participer au moment convivial qui se déroulera après l'Eucharistie, merci de vous inscrire dans l'une des deux paroisses (des papiers sont à votre disposition).

Le dimanche 22 octobre 2006 Notre Evêque, le père Olivier de Berranger, viendra installer officiellement le père Jean-Claude Boivin dans 
sa nouvelle mission de curé de la ville. 
A cette occasion, une messe sera célébrée à 
10 H à la chapelle Saint-Joseph (5 rue Graffan  Livry-Gargan). 
A la suite de cette célébration, un verre de l'amitié sera offert dans les salles paroissiales attenantes à la chapelle.   Merci de noter cette date.
La fête de l'au-revoir aux pères Patrick-Jacques et Damien

 
Ce fut une très belle journée que nous avons vécue, le 8 Octobre, Gargan et Livry réunis, pour remercier et dire « au revoir à Patrick- Jacques et à Damien !

Un beau témoignage d'unité, entre nos trois clochers, réunis pour une affirmation de Foi, d'amitié et de sincères remerciements !

La journée commença par une grand messe chantée dans l'église Saint-Michel : église pleine comme aux jours des grandes fêtes, huit prêtres amis du secteur concélébrèrent avec Patrick- Jacques et Damien …












Bien sûr, la tristesse n'était pas absente de nos cœurs , mais un tel cri de foi nous invitait à la dépasser .
Après la remise des cadeaux nous avons gagné tous ensemble la nouvelle grande salle que la mairie accepta très amicalement de mettre à notre disposition. .Le maire, dans son mot d'accueil amical et chaleureux nous confia que nous étions les premiers à l'utiliser pour une si grande réception .
La salle se trouvait donc bénie et prometteuse d'un avenir heureux, et nous symbolisions bien l'union de Livry-Gargan !
Alors,nous avons donné libre cours à la joie et l'amitié avec apéritifs, bon repas pris autour de cinq ou six grandes tables, composé des différents mets préparés et apportés par certains d'entre nous (près de deux cents personnes, entouraient Patrick- Jacques et Damien ; le maire et son adjoint nous firent la joie d'être des nôtres .)
Les chants et les poèmes agrémentèrent la soirée sur un ton parfois humoristique mais toujours remplis de tristesse un peu voilée et surtout d'un grand désir de montrer à ces deux prêtres amis notre reconnaissance et notre amitié indéfectible . Les « au-revoir » ne furent pas des adieux .
« Que le vent vous mène, chers Pères, là où Dieu veut vous conduire ! nous serons toujours vos amis ! »

Et un grand merci à tous les organisateurs bénévoles de cette belle rencontre…
Lucie Grandjean
Revenir à  la Page 
d'ACCUEIL'
Problème d'affichage ?
Télécharger CHROME
ARCHIVES
Plan d'accès
st.michel.gargan@gmail.com
notredamelivry@gmail.com
catholivrygargan@free.fr
Jeunes
Dim'Ados
Mariages
Chorale St Michel
Les poèmes du Père Lejeune
Paroles de notre diacre
Les billets de Joseph
Lettres de Jean
Écrits venus d'ailleurs...
Copyright © 2006 Françoise POUCHAIN webmaster